Mes conseils pour bien utiliser un épilateur électrique

La dictature de la peau lisse et imberbe a de beaux jours devant elle ! Évidemment que ça vous agace car vous savez que s’épiler est douloureux, mais pouvoir montrer de belles jambes lisses et soyeuses, et des aisselles impeccables, c’est quand même la base non ?! Vous en avez assez de souffrir ? Vous tombez au poil ! Suivez les conseils qui suivent et vous vivrez les prochains rendez-vous avec votre épilateur électrique sans cris ni larmes…

Avant de se lancer, on se détend…

Bien choisir le moment… La fatigue, le stress, ou les règles sont des facteurs aggravant la sensation de douleur, surtout avec un épilateur électrique. Il est également très important d’anticiper. Ne vous épilez pas deux heures avant de rejoindre les copines à la piscine ! Les rougeurs sont franchement disgracieuses…

Chouchouter la peau avant l’épilation. Certaines recommandent de prendre une douche chaude ou un bain avant l’épilation et de l’accompagner d’un gommage des zones à épiler. Plus les pores sont dilatés et moins la peau se sent agressée. Pensez aussi au talc de nos mamans. C’est un champion à moindre coût qui permet d’absorber la transpiration ou les traces d’humidité. Une peau bien sèche sera moins sujette aux traumatismes. Une hydratation en amont est aussi conseillée pour limiter les rougeurs et les tiraillements. Enfin, plus les poils sont longs et plus la douleur est intense. Pensez soit à les raccourcir à l’aide d’une tondeuse, soit à les raser une semaine avant de les attaquer avec l’épilateur électrique.

Pendant l’épilation, on garde le sourire…

Tendez bien la peau et épilez dans le sens inverse de la pousse du poil. Pour les zones sensibles où la peau est très fine, il est indispensable de maintenir fermement la peau avec votre main disponible, pour limiter les passages de l’appareil. Si la douleur est là malgré la préparation :

  • gardez à portée de mains une compresse ou un gant d’eau froide. Le glaçon est aussi un bon allié dans cette situation. Le froid a des propriétés anesthésiantes et limite les picotements.
  • réduisez la vitesse de l’appareil et faites des pauses.
  • appliquez un solution à base d’aloe vera, pour vous offrir une sensation de fraîcheur, et bénéficiez des ses vertus anesthésiantes et cicatrisantes.
  • investissez dans une crème anesthésiante, si les autres astuces sont infructueuses. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien.
  • faites-vous offrir, par votre chéri.e, un épilateur pourvu de la technologie wet & dry, qui permet de s’épiler sous l’eau (chaude si vous avez bien suivi). Les utilisatrices régulières reconnaissent que le supplice devient très supportable !

Après une épilation, on respire et on hydrate…

Pensez à bien hydrater votre peau, avec une crème ou une huile sèche. L’aloe vera conviendra aussi parfaitement.

Nota bene : pour limiter la douleur, multipliez les épilations ! Ça vous parait bizarre ? Rien de plus logique pourtant… Si vous êtes très régulière, les poils repoussent moins durs et surtout moins nombreux. CQFD ! De plus, si vous vous savez d’un naturel douillet, choisissez un modèle d’épilateur qui n’a pas trop de pinces : ce sont elles les responsables de la douleur !